Port de Bordeaux, le commerce du rhum

À Bordeaux dans les années 1890, il faut voir les grands voiliers accoster dans le port de la Lune…

À Bordeaux dans les années 1890, il faut voir les grands voiliers accoster dans le port de la Lune. Après avoir sillonné le globe, ils empilent sur les quais leurs précieux chargements.

À la fin du 19e siècle, le port de Bordeaux entretient des relations étroites avec les Antilles. D’importantes cargaisons de sucre de canne sont raffinées en Gironde, tandis que les oranges amères ou l’anis font le bonheur des grands liquoristes bordelais. Du fait de sa position sur la façade atlantique, Bordeaux est aussi le premier port français pour la réception de rhum des Caraïbes.

Paul Bardinet est l’un de ces liquoristes qui s’intéressent au rhum. En 1892, il quitte Limoges – où il a fondé la Maison Bardinet – pour s’installer à Bordeaux. Sur les bords de la Garonne, le voilà en première ligne, au plus près de l’activité commerciale du port.

Illustration palmier Illustration palmier Footer border Footer border mobile Illustration footer Illustration footer